Licoornes : coopératives pour la transition

Mais qu’est-ce qu’une coopérative ?

Une coopérative c’est avant tout une entreprise basée sur les personnes. La notion de coopérative se distingue des statuts d’entreprises classiques par son fonctionnement. Nous appartenons à nos sociétaires et nous fonctionnons sur le principe d’une personne est égale à une voix. En tant qu’entreprise coopérative, nous sommes guidés par un ensemble de valeurs et non uniquement par le profit. 

Il existe plusieurs types d’entreprises coopératives : 

  • Les SCIC, la gestion démocratique et le mode de fonctionnement concernant la lucrativité est le même que pour les SCOP. La différence est que le capital d’une SCIC peut être détenu également par les bénéficiaires de l’activité, par des collectivités locales, des bénévoles ou encore des partenaires. Aucune de ces parties prenantes ne peut avoir la majorité, il s’agit d’un partage du pouvoir équitable. 2

Aujourd’hui en France, nous comptons pas moins de 1060 SCIC, 83 000 associés et 9700 emplois. 3

Crédit : https://www.les-scic.coop/chiffres-cles
  • Les SCOP, les entreprises qui appartiennent à leurs salariés. Les salariés possèdent au minimum 51% du capital, ils sont associés majoritaires. Les SCOP adoptent une gestion démocratique et sans but lucratif pour les sociétaires. 1

EDIT : Suite à des messages de notre communauté, cet article a été enrichi des autres formes de coopératives.

  • Les coopératives d’utilisateurs ou d’usagers : ce sont les coopératives d’habitants, de HLM, de consommateurs ou encore les coopératives scolaires,
  • Les coopératives multisociétales : ce sont les SCIC (Exemple : TeleCoop, Commown etc.),
  • Les coopératives de production : ce sont les SCOP (exemple : Groupe Up),
  • Les coopératives d’entreprises : elles correspondent aux coopératives agricoles, d’artisans, de commerçants de transport ou encore les coopératives maritimes,
  • Les banques coopératives : ce sont toutes les coopératives bancaires (exemple : la Nef).
Crédit : Les entreprises coopératives (coop.fr)

Les Licoornes, qui sommes-nous ?

TeleCoop ainsi que l’ensemble des Licoornes sont des SCIC.  Ensemble, nous répondons à de nombreux besoins du quotidien. Nous souhaitons vous donner le pouvoir de transformer radicalement l’économie à nos côtés en construisant un modèle économique entièrement coopératif. C’est pour atteindre cette ambition commune que nous nous rassemblons sous le nom des Licoornes.

Dirigeants des coopératives au lancement des Licoornes

Ainsi, nous souhaitons démocratiser notre vision de l’entreprise de demain qui, d’après le collectif, repose sur plusieurs valeurs fondamentales : 

  • La durabilité avec des modèles pensés pour être pérennes, peu coûteux en ressources naturelles et indépendants des effets de mode, 
  • La solidarité grâce à des modèles inclusifs pensés pour être accessibles et dans l’intérêt du plus grand nombre, 
  • La démocratie d’un modèle pensé par et pour des citoyen·nes où chacun·e a le pouvoir de participer et d’agir sur les décisions,
  • Un modèle à profitabilité limitée grâce au réinvestissement direct et systématique des bénéfices dans l’activité et l’encadrement des échelles de salaires pour réduire les inégalités. 

Ensemble, nous sommes acteurs de plusieurs secteurs clefs de la transition écologique et sociale : 

  • L’énergie, avec Enercoop, fournisseur d’énergie 100% verte, 
  • L’alimentaire avec CoopCircuits, soutien du développement des circuits courts dans l’alimentation, 
  • L’électronique avec Commown, fournisseur d’outils technologiques éthiques et responsables en location, 
  • La mobilité avec plusieurs acteurs dans ce secteur : Mobicoop et son service de covoiturage, Citiz qui propose la location de véhicule en autopartage, et Railcoop, pionnier du transport ferroviaire citoyen,
  • La finance, avec la Nef banque éthique qui finance des projets écologiques et/ou culturels, 
  • La seconde main avec Label Emmaüs, le e-shop militant membre également du mouvement Emmaüs,
  • Les télécoms avec TeleCoop, opérateur téléphonique à vocation écologique et solidaire.

Nous avons souhaité nous rassembler car nous avons en commun la volonté de bâtir des propositions économiques solides, concrètes et vertueuses. 

Nous avons tous un objectif : transformer radicalement les secteurs dans lesquels nous opérons. C’est en ce sens que nous allons : nous pensons qu’ensemble, nous sommes plus à même de nous faire entendre et surtout, qu’il est plus facile de fédérer. 

Nous voulons montrer qu’un autre modèle d’entreprise existe : coopératif, au service du développement et de la cohésion des territoires. Développer ce modèle, c’est notre objectif pour bâtir une société plus juste, plus écologique et résiliente. 

Et si on s’unissait pour transformer l’économie ?

En tant que collectif, nous menons des actions complémentaires pour transformer l’économie. Le lancement des Licoornes est encore récent et la première étape était de rassembler nos valeurs communes et de montrer notre radicalité. La constitution du collectif et son développement devaient se faire sur des bases solides. 

La suite pour les Licoornes, c’est le lancement d’offres communes et d’un ensemble d’actions visant à sensibiliser le plus grand nombre à ce que nous défendons. 

La première offre commune du collectif des Licoornes a été lancé en octobre 2021 : l’offre TeleCommown. Cette offre est le fruit d’une collaboration entre TeleCoop, opérateur téléphonique et Commown, fournisseur d’appareil électronique éthique en location tel que les FairPhone par exemple et vous propose la première offre mobile 100% coopérative. Cette offre annonce les prémices de nouvelles collaborations entre Licoornes. 

Le collectif des Licoornes lors de la réunion de rentrée

C’est ceux à quoi les Licoornes s’engagent : s’unir pour proposer des offres complémentaires et de plus en plus accessibles. 

Vous vous reconnaissez dans les valeurs que véhiculent les Licoornes ? 

N’hésitez pas à nous rejoindre pour nous soutenir. C’est ensemble que nous pourrons faire changer le système !

Bibliographie :

1. Les SCOP Grand est : Les sociétés coopératives pour l’avenir : https://www.les-scop-grandest.coop/les-scop

2. Ministère de l’économie et de la finance : economie.gouv

3. Les SCIC, société d’intérêt collective : les chiffres clés :  https://www.les-scic.coop/chiffres-cles

Pocheco et TeleCoop : Une collaboration qui envoie !

Comment envoyer nos cartes SIM ?

Quelques temps avant le lancement de notre activité en novembre dernier, une question s’est rapidement posée : comment envoyer nos cartes SIM ?

C’était très important pour TeleCoop de maintenir une cohérence dans le choix de nos prestataires. Nous voulions un service de qualité, basé en France qui reflète les valeurs de la coopérative. L’importance que nous portons à travailler avec des entreprises respectueuses de l’environnement et soucieuses de préserver l’écologie est dans ce cadre fondamentale.

C’est dans ce sens que TeleCoop s’est mis à la recherche d’un prestataire d’envoi basé en France en phase avec nos valeurs.

Carte SIM TeleCoop

Mais alors,  avec qui on travaille ?

Les entreprises d’envoi de colis et d’enveloppe sont nombreuses en France. Cependant, TeleCoop ne recherche pas un simple prestataire. La coopérative cherche à construire une collaboration avec un prestataire à taille humaine. 

C’est là que nous avons trouvé Pocheco, une entreprise dont l’usine et les employés sont basés en banlieue lilloise. Présente dans le secteur du courrier et de la fabrication d’enveloppes depuis 1928, nous nous sommes rapidement identifiés dans leur discours. Pocheco est une entreprise qui produit des enveloppes et des sachets écologiques et qui propose également ses services de traitement de courrier aux entreprises.  

C’est une entreprise qui est attentive à sa manière de vendre et de produire. Leurs services prennent en compte 3 critères : 

  • Protéger la santé humaine 
  • Protéger l’écologie 
  • Apporter un service moins coûteux ou plus rentable 

Pocheco produit des enveloppes fabriquées avec du bois qui provient des forêts de Finlande ou de France, qui sont gérées durablement. Enfin, pour un arbre coupé, quatre sont replantés. Concernant la pâte à papier nécessaire à leur production, elle est conçue à partir de résidus récupérés d’éclats de scieries ou de coupes d’éclaircies. Leurs enveloppes sont 100 % recyclables et biodégradables.

Depuis 1997, chacun de leurs actes sont en accord avec leur conviction écologique. Ainsi, toutes leurs encres sont fabriquées à partir d’eau et de pigment naturel uniquement. Ils ont également installé sur le site de production une toiture végétale qui permet à Pocheco de récupérer l’eau de pluie nécessaire à la fabrication des encres, au nettoyage des sols ainsi que des machines. Il y a également une bambouseraie qui sert à épurer les eaux usées. L’entreprise est ainsi  autosuffisante sur ses besoins en eau. 

Pocheco ne distingue pas l’économie de l’écologie : c’est l’écolonomie. Elle s’engage alors sur la provenance et la contenance de ses services : la totalité de ses services et de ses matières premières sont sélectionnés de façon à favoriser la productivité et à préserver l’écologie. De plus, Pocheco investit l’ensemble de ses profits dans la formation, la recherche des meilleures matières premières, la maintenance préventive. L’éthique de l’entreprise est de préserver le travail en France. Ainsi les bénéfices de l’entreprise sont réinvestis en totalité dans l’entreprise. 

L’usine Pocheco, située en banlieue lilloise.

Ça ne vous rappelle pas quelqu’un ?

TeleCoop et Pocheco sont très proches dans les valeurs qu’elles transmettent. Nous avons tout de suite vu un intérêt collectif à collaborer. Pocheco permet à TeleCoop d’assurer un service de qualité à ses abonnés tout en respectant les valeurs que TeleCoop prône. TeleCoop permet à Pocheco de travailler avec une entreprise en laquelle elle se reconnaît et qui souhaite évoluer sur le même modèle. 

Nous sommes ravis aujourd’hui d’être en collaboration avec Pocheco, prestataire qui met l’accent sur la relation humaine et la qualité de service. Nous avons développé notre partenariat dans l’objectif de servir au mieux nos clients tout en veillant à rester en accord avec les valeurs de chacun. Nos relations s’appuient sur un échange permanent et une communication fluide. 

Indie Hosters et TeleCoop démarrent leur collaboration

Dégoogliser nos outils de travail

La dégooglisation de nos outils de travail était dans les cartons depuis un moment – nous avions conscience qu’utiliser – donc encourager – les outils de Google allait à l’encontre de l’éthique TeleCoop. Faut-il le rappeler : les GAFAM (et d’autres entreprises géantes du numériques) promeuvent un internet et un numérique qui pousse à la consommation au mépris des considérations écologiques et éthiques, où le profit publicitaire est roi et où nos données sont collectées et vendues – bref : un numérique déraisonné.

Si Google Drive et Google Docs ont été des premières solutions « pratiques » et temporaires pour travailler de manière collaborative sur nos documents, il était temps de mettre fin au temporaire en optant pour des solutions libres, open-source et plus éthiques. Nous avons donc opté pour deux alternatives combinées :

NextCloud, une solution libre d’hébergement de fichiers. Il s’agit d’une solution décentralisée : chacun-e peut auto-héberger ce logiciel sur son propre serveur ou bien choisir un hébergeur qui s’occupe de tout. De nombreux hébergeurs éthiques proposent ce service – beaucoup sont membres du Collectif des Hébergeurs Alternatifs, Transparents, Ouverts, Neutres et Solidaires (CHATONS).

OnlyOffice, une suite bureautique libre en ligne qui contient des solutions de traitement de texte, de tableur ou de présentation. Intégrée à NextCloud, elle nous permet de collaborer en ligne et en temps réel sur nos documents partagés. C’est également une solution décentralisée, facile à intégrer dans NextCloud (tout est prévu !), aussi proposée par plusieurs CHATONS.

Nous utilisons également RocketChat pour le livechat à destination des visiteurs & visiteuses de notre site. RocketChat est une solution de conversation instantanée, qui peut aussi être une bonne alternative à des logiciels comme Slack.

L’ensemble de ces outils sont sous licence libre, c’est-à-dire que leur code est accessible à tou·te·s : chacun·e peut l’utiliser, l’améliorer, et le redistribuer sous certaines conditions. Ces logiciels ne sont pas la propriété d’une entreprise. 

Nous avons par ailleurs fait le choix d’héberger ces outils chez IndieHosters, un hébergeur français et promoteur des solutions numériques plus responsables.

TeleCoop & IndieHosters : des valeurs en commun

IndieHosters est une association membre des CHATONS, éthique et engagée dans une démarche écologique : ses services sont basés sur des logiciels sous licence libre ou opensource, les données et métadonnées ne sont pas revendues, ni exploitées, et les serveurs, localisés en Allemagne et en Finlande , sont des machines en partie de seconde main alimenté́es en énergie hydraulique et éolienne. L’objectif de l’association est de faciliter l’accès aux logiciels libres et open source notamment en proposant Liiibre, une solution qui unifie l’ensemble des outils hébergés sous un seul compte par coopérateur·trices. Comme TeleCoop, Indie Hosters milite pour une technologie et des services numériques engagés et raisonnés. Car, au delà de fournir un forfait mobile responsable , TeleCoop défend un usage plus juste des technologies du numérique en général : il était temps de s’affranchir des services à contre-courant de nos convictions.

Un pas pour – peut-être – initier des projets en commun avec ce nouveau partenaire !

Pour aller plus loin

Dégooglisons internet

Adopter un CHATON

TeleCoop et Commown posent la première pierre de leur coopération future

Depuis le lancement de TeleCoop, les deux coopératives ont souhaité se rapprocher pour commencer à initier une réflexion commune sur les chantiers à mener pour améliorer la résilience des secteurs du numérique et de l’électronique. Nos deux structures sont conscientes qu’il est urgent de pouvoir faire évoluer le numérique vers un modèle au service de la transition écologique et citoyenne et non pas à ses dépends.

Pour développer cette nouvelle vision de l’électronique, Commown propose de faire évoluer le modèle de vente classique vers la logique de l’économie de la fonctionnalité. Concrètement la SCIC commercialise des prestations de location avec service de différents matériels électroniques. Ainsi Commown défend un modèle dans lequel les entreprises qui mettent sur le marché des produits électroniques ont intérêt à fournir un service durable et réparable.

Au-delà de son abonnement mobile engagé dans la transition écologique, TeleCoop défend le principe qu’un opérateur télécom doit être le fer de lance de la lutte contre l’obsolescence programmée du matériel et notamment des mobiles en choisissant de ne mettre en avant que des équipements mobiles durables et ce, à rebours des standards actuels du marché des télécoms.

Ainsi, par delà notre statut coopératif commun, il était par conséquent naturel et primordial que Commown et TeleCoop cherchent à développer leur partenariat au service d’une monde numérique soutenable et résilient.

Afin de poser la première pierre de nos collaborations futures, nous avons donc décidé de procéder à la prise de parts sociales croisées entre nos deux coopératives.

Nous envisageons ensuite plusieurs pistes de collaboration parmi lesquelles des prises de parole communes, des événements communs au sujet du numérique responsable et de la collaboration coopérative, des mises en commun de certains de nos processus afin de créer des synergies entre nos coopératives et bien évidemment le développement d’offres croisées à l’adresse du grand public mais également des entreprises.

Nous vous en dirons bien évidemment plus dans les mois qui viennent !

Les équipes de Commown & TeleCoop